Accueil Critiques Dead Man’s Curve

Dead Man’s Curve

par Jean-Dominique Quinet
Publié: Dernière mise à jour le

Titre français : Dead Man's Curve

Equipe:
Durée : 100’
Genre:
Date de sortie: 19/01/1999

Cotation:

4 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Extrait du règlement des facultés américaines:
Si ton co-kotteur se suicide, tu es dispensé des examens du semestre et tu reçois un A+ pour tous les cours.

C'est le genre de petits détails qui auraient mieux fait de ne pas parvenir aux oreilles de Chris et de Tim. Mal barrés pour être admis à Harvard l'année prochaine, ils décident tout naturellement de suicider leur colocataire, Rand. Mais quand on n'a pas le meurtre dans la peau, qu'on est un peu trop confiant et qu'on choisit mal ses amis, on a toujours des surprises...

 

Notre critique:

DEAD MAN’S CURVE a été présenté en ouverture du Sundance Film Festival cette année. Et pour cause: son réalisateur-auteur s’appelle Dan Rosen. C’était lui, le scénariste de l’excellent THE LAST SUPPER. Ici, Rosen se paie quelques scènes jubilatoires, parfaitement anticonformistes. Indépendant jusqu’au bout de la bobine, son thriller est une satire au vitriol du milieu universitaire américain. L’ensemble est arrosé d’un humour noir à couper à la tronçonneuse. Miam, miam!

Les multiples rebondissements de l’intrigue sont parfois convenus, mais Rosen mène sa barque avec dextérité et finit par nous perdre dans un labyrinthe de faux/vrais coupables. Il profite de son premier passage derrière la caméra pour la rallier à sa cause. Les situations les plus anodines sont sujettes à un intense suspense. Les conversations les plus banales aboutissent à des règlements de compte cruels et parfois… mortels!

Dans ce contexte, on ne s’étonne plus de découvrir derrière tous les personnages un salopard en puissance. Ils font preuve d’un faux-cul-ïsme éhonté que laisse transparaître le jeu très second degré des acteurs. En tête de file, Matthew Lillard (SCREAM) rempile dans la peau du psychopathe de service. Son plaisir est évident et communicatif.

Cinglant, ironique, drôle, méchant. DEAD MAN’S CURVE devrait satisfaire les appétits les plus féroces! A table…