Dark Shadows

Dark Shadows

Soap opéra de la fin des années 60 et du début 70, DARK SHADOWS, avec ses plus de 1000 épisodes, ses monstres en tout genre et sa réalisation Edwoodienne, était fait pour plaire à un Tim Burton qui a dû en dévorer son lot dans son adolescence…
Et clairement on retrouve ici tous les univers chers à Burton: un peu de BEETLE JUICE, un peu d’EDWARD SCISSORHANDS et de SLEEPY HOLLOW saupoudré d’un air d’ADDAMS FAMILY de Sonnenfeld. Malheureusement, cette abondance d’univers, ce mélange de thèmes sans pour autant y retrouver le caractère personnel propre au réalisateur américain.
Et au lieu de sourire et de se prendre au jeu de cet univers déjanté, on se retrouve avec une imagerie bien réussie, une galerie de personnages loufoques mais un ensemble qui part dans trop de sens pour rester cohérent et ce ne sont pas les retrouvailles pour septième fois de Tim Burton et de Johnny Depp sur un long métrage de fiction qui donneront plus d’unité à l’ensemble.
Dommage car après le relatif échec d’ALICE IN WONDERLAND, on espérait bien retrouver le grand Tim Burton au meilleur de sa forme.

Articles associés

Un petit miracle

Babylon

The Enforcer