Comedian Harmonists
Accueil Critiques Comedian Harmonists

Comedian Harmonists

par Olivier Guéret
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe :
Durée : 126’
Genre :
Date de sortie : 07/09/1999

Cotation :

2 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Berlin 1937. Dans son minuscule appartement, Harry Frommerman rêve de musique. Il rêve d'adapter les rythmes d'outre-Atlatinque, ceux des Revellers (des blancs qui chantent comme des noirs), à la sauce allemande. Pour ce faire, il réunira un premier ténor, une basse, un ténor, un baryton auxquels viendra s'adjoindre une pianiste. Après quelques répétitions cacophoniques et une première audition ratée, le sextuor trouvera son style grâce au swing. Les Comedian Harmonists naîtront au moment même où Hitler et le nazisme font leur premières armes. Après quelques années d'un succès sans précédent, ils seront interdits d'exercice par la chambre culturelle du IIIème Reich...

 

Notre critique:

Que dire de cette histoire vraie si ce n’est qu’elle ressemble à une biographie des Compagnons de la chanson version bavaroise? A la limite de l’ennui perpétuel, COMEDIAN HARMONISTS retrace tout simplement l’ascension et la séparation d’un groupe de chanteurs-vocalistes au sein duquel trois membres d’origine juive seront en prise avec le nazisme. Hormis cette considération historique importante, peu d’éléments attirent le spectateur. Certes, les amateurs de la langue de Goethe seront ravis et les historiens disséqueront les événements de l’époque. Quant aux autres, ils subiront ce film dans une indifférence louable et peu spirituelle.