Accueil Critiques Capitães de Abril

Capitães de Abril

par Jean-Dominique Quinet
Publié: Dernière mise à jour le

Titre français : Capitaines d'Avril

Equipe:
Durée : 124’
Genre:
Date de sortie: 27/02/2001

Cotation:

4 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

CAPITAINES D'AVRIL est la reconstitution méticuleuse d'une des révolutions les moins violentes de l'histoire. Ecrit et tourné comme un film de guerre, il met en scène une cohorte de héros portés par les idéaux d'un monde meilleur. Lors des scènes de tensions extrêmes, ces combattants pour la paix se révèlent. Mais si le genre s'attarde généralement sur de sanglants combats et les exploits physiques, ici, l'histoire dépeint avec minutie les artisans du coup d'état, des hommes candides, qui ne sont pas forcément heureux dans leur vie de tous les jours, des hommes qui, du jour au lendemain, se sont mis à penser et dont le principal acte héroïque aura été de résister à la facilité de la violence. C'est cela leur force ultime. C'est cela, finalement, le message de ce film.

 

Notre critique:

Pour son premier long métrage, Maria de Medeiros parle de ce qu’elle connait bien avec un profond respect et une grande sincérité (elle était enfant lorsque la révolution a éclaté). Elle dépeint des personnages attachants, sans jamais les magnifier. Au contraire, la réalisatrice s’ingénie à les humaniser, en confrontant leurs idées d’absolu à leur vie personnelle amère.
Le travail de reconstitution est digne d’un bénédictin, et on se laisse émouvoir sans effort par la joie d’un peuple qui se réveille endolori après le long cauchemar qu’il vient de vivre.

rn

Derrière et devant la caméra, l’actrice qui avait percé dans PULP FICTION (elle y jouait la compagne de Bruce Willis) fait preuve d’une maturité presque insolente. Elle concentre son objectif sur les hommes, qu’elle parvient à mettre en évidence même au milieu de scènes de foule impressionnantes. Maria de Medeiros a rassemblé un casting masculin de choix: Stefano Accorsi (prix David Di Donatello, l’équivalent des oscars italiens, du meilleur acteur pour RADIOFRECCIA en 1999), Joaquim de Almeida (DESPERADO, GOOD MORNING, BABYLON), Frédéric Pierrot (A VENDRE, CAPITAINE CONAN) et Fele Martinez (ABRE LOS OJOS, TESIS, LOS AMANTES DEL CIRCULO POLAR).

rn

Voici un film bouleversant et délicat qui défend contre vents et marées des idéaux qu’on a trop vite tendance à oublier: le pacifisme, la démocratie, la pensée. Par les temps actuels, où le politique use à tort et à travers de la langue de bois, où les utopistes sont pointés du doigt et gentiment ridiculisés, ceci est une perle rare qu’il nous faut plus que jamais cultiver dans notre coeur.