Camille Claudel 1915
Accueil Critiques Camille Claudel 1915

Camille Claudel 1915

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Durée : 95’
Genre: Drame
Date de sortie: 21/01/2014

Cotation:

4 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

1915, asile de Montdevergues près d’Avignon. Depuis 1913, Camille Claudel y est enfermée par la volonté de sa famille.

 

Notre critique:

Sur le sujet de la rivalité entre Rodin et Camille Claudel, mais quelque part aussi entre Camille et son frère Paul, le film de Bruno Dumont plonge dans la folie latente d’un être (mais est-elle vraiment folle ou simplement paranoïaque?), prisonnier entre corps et âme pour tenter de nous dévoiler un peu de ce qui fait la démence.
Bruno Dumont, c’est le réalisateur de LA VIE DE JESUS, de L’HUMANITE. Réalisateur de films forts et âpres, peu habitué à un casting de stars, il travaille avec des comédiens débutants ou même le plus souvent avec des non professionnels… Pour la première fois avec ce CAMILLE CLAUDEL 1915, il s’offre donc une star, Juliette Binoche, tout simplement parce que, pour lui, il fallait une star pour interpréter un sculpteur vedette tel que Camille Claudel.
Mais très vite, sa marque de fabrique revient, et à côté de Binoche, ce sont de véritables malades et infirmières qui se coulent dans l’histoire fiction de cette Camille Claudel alors enfermée dans un asile par sa propre famille.
Habitée par ce rôle exigeant, Juliette Binoche fournit ici une prestation exemplaire transposant merveilleusement le désarroi d’une personne privée de liberté, et dont cette privation alimente la folie. Au-delà du côté réaliste et parfois très difficile du film, la performance de Juliette Binoche vaut largement le déplacement.