Bound

Bound

On peut dire que pour leur premier film, les frères Wachowski ont frappé vite et fort. Avec un découpage au rasoir, une mise en scène forte et variée et enfin avec deux interprètes féminines (Jennifer Tilly et Gina Gershon) ‘très, très hot’, ils ont réussi un film captivant au scénario en forme d’arnaque alambiquée sur fond de polar.

Après une demi-heure d’érotisme torride qui fera date dans l’histoire du cinéma, le film prend réellement sa dimension policière autour d’une arnaque montée par les deux compagnes et tient un rythme haletant ponctué par de nombreux rebondissements (les personnages ne réagissent jamais vraiment comme le spectateur ou les protagonistes pourraient s’y attendre). Seule la fin, trop ouverte (pour laisser place à une suite?), décevra les amateurs de thrillers bien noirs et sans pitié.

Côté cour, les frères Wachowski ont choisi les meilleurs: Bill Pope, le directeur photo de Sam Raimi sur DARKMAN, ARMY OF DARKNESS, aux costumes Lizzy Gardiner (couronnée aux Oscars avec ADVENTURES OF PRISCILLA QUEEN OF THE DESERT). Côté scène, ils ne se sont pas fourvoyés non plus en donnant à Jennifer Tilly (BULLETS OVER BOADWAY, THE GETAWAY) un rôle à la mesure de la chaleur de sa voix, à Gina Gershon (SHOWGIRLS) son deuxième personnage de lesbienne au cinéma et à Joe Pantoliano (THE FUGITIVE, BAD BOYS) un rôle de petit truand un peu lourd sur la gâchette.

Après un tel coup d’essai on n’attendra avec impatience le prochain coup de maître de frères Wachowski…

Articles associés

Clara Sola

I am Chance

Top Gun: Maverick