Blood Father
Accueil Critiques Blood Father

Blood Father

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Cotation :

4 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Lydia achète des balles de 9mm au supermarché du coin et puis les apporte à son petit ami et sa bande de voyous. Ils vont ensuite tous ensemble dans une maison pour réclamer de l’argent aux occupants, mais la visite se termine mal et Lydia tue son petit ami...

 

Notre critique:

Avant de voir le nouveau film de Mel Gibson derrière la caméra (HACKSAW RIDGE), voici son nouveau devant la caméra, BLOOD FATHER, un film d’action mené tambour battant par le réalisateur français de MESRINE et du remake d’ASSAULT ON PRECINCT 13, Jean-François Richet.

Basé sur le roman de Peter Craig (qui l’adapte au cinéma), BLOOD FATHER ne fait pas dans la dentelle puisqu’il met en scène une fille droguée jusqu’aux yeux qui retrouve un père ancien alcoolique ancien taulard, les deux étant poursuivis par un ‘sicario’ envoyé par un cartel mexicain. Excusez du peu.

Si l’on sent le déjà vu (par bribes d’idées), il faut malgré tout reconnaître à BLOOD FATHER de ne pas céder à la facilité du film d’action bas de plafond en se la jouant plutôt western et en se permettant un scénario qui va jusqu’au bout de son sujet et de ses idées (les critiques de la ‘nouvelle’ Amérique sont assez virulentes).

Et puis, le plaisir de voir Mel Gibson endosser son éternel rôle de voyou au grand-coeur (avec quelques clins d’oeil à sa filmo au passage) qui a quelques problèmes avec sa fille, interprétée avec beaucoup de bagou par Erin Moriarty (vu dans CAPTAIN FANTASTIC mais aussi dans la série Jessica Jones), rend l’ensemble assez savoureux même si l’on ne quitte pas souvent le premier degré.

 

Ces articles pourraient vous intéresser