Blonde

Blonde

BLONDE commence très fort: dans une vision de la folie de la mère de Norma Jean, celle qui deviendra plus tard Marilyn Monroe. Format carré, images quasi oniriques, couleur et noir et blanc, le portrait de la petite Marylin est sans espoir et dresse déjà ce qui sera la vie d’une jeune femme traumatisée.

Quatrième long métrage de fiction d’Andrew Dominik (après KILLING THEM SOFTLY), BLONDE est tiré du roman homonyme de Joyce Carol Oates. Adaptant à la lettre la fiction autobiographique de Oates, le réalisateur néo-zélandais crée un film complexe qui mélange onirisme et réalisme et qui transcrit parfaitement à l’écran les préoccupations de l’autrice du roman: abus sexuel, lutte des classes enfance et adolescence des femmes, etc.

Portrait d’une seule facette de la vie de Marilyn, celle de sa vie de galère où dépression, mélancolie, drames successifs sont le quotidien. On imagine difficilement à partir de ce constat qu’elle ait pu avoir des moments heureux, tendres et plein d’humour. Et pourtant…

Si Jessica Chastain et Naomi Watts avaient été contactées pour le rôle, c’est finalement Ana de Armas (THE GRAY MAN, BLADE RUNNER 2049) qui interprète la star. Et l’ont peut dire qu’au-delà de la ressemblance, c’est surtout la qualité de sa prestation qui est à mettre en évidence. Elle parvient à jouer toutes les facettes de la célèbre blonde: schizophrénie, dépression, colère, tristesse, folie… Le tout avec un remarquable naturel dans son jeu et une implication totale dans le personnage.

Si l’on appréciera la qualité de la mise en scène: les jeux de caméra, les scènes oniriques, le travail sur le son, l’usage du noir et blanc et de la couleur, qui en font presque un film expérimental, on sera peut-être plus sceptique sur le portrait à sens unique de la star et de la femme, issu complètement de la vision de Joyce Carol Oates dans son roman.

Avec BLONDE, Netflix fait le choix d’un film plutôt difficile (longueur, sujet, mise en scène) et qui déroutera plus d’un spectateur de la plateforme de streaming. Mais c’est aussi cela le rôle de ces plateformes: proposer des films différents dans leur catalogue, voire des films qui ne trouveraient pas directement leur public en salle.

Articles associés

Le torrent

Under the Fig Trees

Close