Bird People

Bird People

Deux personnages aux horizons totalement différents, un homme et une femme, vont se croiser dans un lieu propice aux rencontres. Rêvant tous deux de liberté et de changement de vie, ils prendront en 24 heures des décisions qui remettront en cause toute leur existence.
Sur ce sujet assez intéressant, tourné dans un lieu clos (un grand hôtel), Pascale Ferran, quelques années après son succès avec LADY CHATTERLEY, présente un film à deux vitesses: une première partie consacrée aux affres de ce consultant en informatique qui souhaite plaquer d’un seul coup toute sa vie d’avant, et une deuxième partie dans laquelle la jeune camériste se voit transformer en un petit oiseau voyeur qui va suivre le destin de quelques personnes et toucher en même temps le bonheur d’être libre.
Cette dualité entre le réalisme primaire d’une analyse psychologique et d’un conte fantastique casse complètement la narration entamée dans la première moitié du film. Et ce n’est pas le final, qui voit se rapprocher quelques minutes les deux protagonistes, qui donnera au spectateur le code de lecture d’un film ne parvenant hélas pas à embarquer le spectateur dans son sujet.

Articles associés

Love Lies Bleeding

Une affaire de principe

Drive-Away Dolls