Beyond The Mountains and Hills
Accueil Critiques Beyond the Mountains and Hills

Beyond the Mountains and Hills

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Titre français : Au delà des Montagnes et des Collines

Equipe: Eran Kolirin, Mili Eshet, Noam Imber, Shiree Nadav-Naor
Durée : 92’
Genre:
Date de sortie: 10/05/2017

Cotation:

5 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Le lieutenant David Greenbaum part en retraite après 27 ans de services et ses collègues lui font un pot de départ. Il retourne à la vie privée et doit repenser sa vie tout court...

 

Notre critique:

BEYOND THE MOUNTAINS AND HILLS (titre original: Me’ever Laharim Vehagvaot) commence plutôt comme un film social, une sorte de réflexion sur les difficultés de prendre sa retraite civile relativement jeune après une carrière militaire bien remplie.

Sauf que ce film social est mise en scène par un réalisateur israélien et se passe bien entendu en Israël, ce qui donne directement à l’ensemble une tonalité beaucoup plus politique surtout quand la villa de l’ex-lieutenant est à côté d’une enclave palestinienne.

Et c’est évidemment de ce côté politique que naît tout l’intérêt du film qui joue sur le côté social (le problème de David le retraité, celui de sa femme avec son élève un peu entreprenant) et le côté hautement politique (Yfat qui se lie d’amitié avec un palestinien, le père qui commet une bavure en forme d’incident diplomatique potentiel).

Avec beaucoup de subtilité, le scénario met en évidence en douceur les problèmes israélo-arabes, et décrit l’atmosphère de la région au travers de situations embarrassantes et parfois très dures, tout en conservant un détachement propice à la réflexion.

BEYOND THE MOUNTAINS AND HILLS est un film riche, à l’interprétation parfaite, qui, sans en avoir l’air, trace un chemin sans concessions et sans dénonciations à outrance sur la difficile vie dans une société israélienne à part dans le monde.