Accueil Critiques Beverly Hills Ninja

Beverly Hills Ninja

par Olivier Guéret
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Genre:
Date de sortie: 15/07/1997

Cotation:

00 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Depuis plus de quatre cents ans vit au Japon un clan qui a dédié son existence à un art secret fait d'autodéfense et de survie; cet art est si mortel qu'il a rendu ce clan invincible. Il est connu sous le nom de NINJA. Il y a vingt-cinq ans, une légende ancienne de cet art secret prit vie. Elle parle d'un enfant étranger et orphelin appelé à devenir le plus grand maître Ninja jamais connu...
Cet enfant s'appelle Haru, il est blanc comme un linge, il pèse cent-cinquante kilos, il est plus maladroit que Gaston Lagaffe et son Q.I. est un peu plus élevé que celui d'une cacahuète.

 

Notre critique:

« Par le réalisateur de PROBLEM CHILD et les producteurs de KINGPIN et DUMB AND DUMBER ».
Ces deux labels de qualité en disent long sur le film…

Pas besoin de vous en écrire plus, tout le monde a compris, les écrans belges vont subir l’assaut insultant de ce film (?). Ce chef-d’oeuvre du non-sens (qui a oublié de ne pas en avoir -hein?) et de la lourdeur cinématographique exposant 10 est une bénédiction pour les belges. Que ça nous fait du bien d’apprendre que Chris Farley est une (petite) star aux Etats-Unis ! Que l’on est content de se dire que nous avons une sacrée chance de ne voir un film de Farley que tous les trois ans ! A chacun son Van Damme (et encore, je suis méchant pour notre Jean-Claude), eux, ils ont Farley et ils se le bouffent toutes les semaines (ou presque).

Clairement présenté comme une bêtise estivale, BERVELY HILLS NINJA sortira en catimini et bien malheureux seront les spectateurs de cet affligeant moment cinématographique (même pas digne d’être classé dans les nanars).