Belle comme la femme d’un autre

Belle comme la femme d'un autre

Dans la série “une bonne idée ne fait pas forcément un bon film”, voici BELLE COMME LA FEMME D’UN AUTRE, une comédie française qui, avec un trio d’acteurs plutôt sympa à la base, veut traiter sur le mode ‘amusant’ les conséquences de la jalousie.
Seulement voilà, le résultat reste plutôt neutre, et l’on rit finalement peu aux quiproquos qui n’arrivent qu’après une longue (plus de cinquante minutes) mise en place. Et si Audrey Fleurot est tout à fait charmante et dans le ton et Zabou, tout à fait crédible en femme jalouse, Olivier Marchal, lui, semble parfois en décalage, un peu perdu, voir mal à l’aise dans ce rôle d’homme fidèle mais piégé malgré lui.
Globalement, ce deuxième long métrage de Catherine Chastel (48 HEURES PAR JOUR) sombre trop dans une discussion sur les relations homme-femme plombant les meilleurs moments tandis que le retournement final tombe à plat et s’avère assez inutile.

Articles associés

Le torrent

Under the Fig Trees

Close