Belfast

Belfast

par Eric Van Cutsem

Equipe: Caitriona Balfe, Jamie Dornan, Jude Hill, Judi Dench, Kenneth Branagh, Lewis McAskie
Durée : 98’
Genre: Drame historique
Date de sortie: 02/03/2022

Cotation:

4/ 6

Si vous avez manqué le début:

15 août 1969 à Belfast dans un quartier ouvrier. Buddy est rappelé à l'ordre par sa mère pour le diner. Sur le trajet, il se retrouve nez à nez avec une émeute menée par des protestants...

 

Notre critique:

Hasard du calendrier perturbé par la pandémie, BELFAST, terminé avant MORT SUR LE NIL, tous deux réalisés par Kenneth Branagh, sortent quasiment en même temps sur les écrans belges. Et si MORT SUR LE NIL ne semble pas faire l’unanimité de la critique, disons-le tout de suite, BELFAST est un film beaucoup plus personnel (il en a écrit le scénario) et cela se sent.

Située en 1969 en Irlande, l’intrigue du film de Branagh se passe dans un quartier de Belfast qui est occupé tant par des catholiques que par des protestants, ces derniers étant bien décidés à mettre dehors leurs amis, connaissances et autres protestants afin de maintenir ce quartier dans une sorte de ghetto réservé aux catholiques.

Chronique sociale en tant de guerre civile, tourné en noir et blanc, BELFAST est un drame historique qui montre à quel point la vie peut continuer quel que soit le lieu où l’on se trouve et comment l’attachement à un lieu peut également se révéler souvent plus fort que la peur d’y être. BELFAST prône aussi le respect et l’ouverture vers les autres qui manquent terriblement dans notre société actuelle.

Kenneth Branagh joue à fond la carte du noir et blanc assurant les contrastes, proposant des jeux sur les ombres et les lumières et se servant magnifiquement d’un casting irlandais (Caitriona Balfe, vue dans LE MAN 66, ou encore Jaime Dornan) ou d’origine irlandaise (Judie Dench) avec un Jude Hill (dont c’est le premier rôle au cinéma) en tête d’affiche lui aussi complètement dans le ton.

Si le récit en soi ne raconte pas autre chose que les nombreux films sur la guerre civile entre protestants et catholiques en Irlande, Kenneth Branagh parvient à y insuffler un élan vital (bien servi par les comédien.ne.s) qui rend le film et les personnages attachants.

 

Ces articles pourraient vous intéresser