Bakemono no ko

Un monde de bêtes intelligentes coexisterait avec le monde des humains et Kyuta, un jeune garçon, a trouvé le passage entre ces deux mondes. C’est sur cette base que le réalisateur japonais Mamoru Hosoda a concocté cette fable en forme de quête initiatique avec ce jeune héros humain.

Sur un dessin simple mais inventif, BAKEMONO NO KO construit un univers très riche basé sur des personnages hors normes. D’une certaine manière, le film est une sorte de métaphore du mal être de la jeunesse face au monde des adultes.

En mélangeant les thèmes -de multiples univers, la comparaison avec Moby Dick, l’opposition humain-bête- Mamoru Hosoda réussit une oeuvre plus complexe qu’il n’y parait avec de multiples niveaux de lecture, oeuvre qui risque d’être un peu trop difficile pour les plus jeunes même si elle est émaillée d’un humour plutôt bon enfant.

Articles associés

Love Lies Bleeding

Une affaire de principe

Drive-Away Dolls