Avengers: Endgame

On avait laissé tout le beau monde des Avengers sur la fin -mélodramatique au possible de AVENGERS: INFINITY WAR- dans lequel Thanos avait réussi à récupérer les différentes pierres de l’infinité et à supprimer ainsi 50% de toute la vie dans l’univers. Difficile de faire mieux pour un super-méchant…

Déjà à la manoeuvre dans l’opus précédent, c’est Anthony Russo et Joe Russo qui continuent leur travail dans ce AVENGERS: ENDGAME censé clôturer la franchise “Avengers”. Difficile pari à relever pour les réalisateurs mais aussi pour les scénaristes puisque l’on se doute qu’il va falloir mettre fin à Thanos tout en ramenant les 50% de la vie disparue -happy ending oblige!

Sorte de bouquet final de l’amalgame des super-héros, AVENGERS: ENDGAME réussit en tout cas le pari de réunir l’ensemble des personnages vus au travers des autres épisodes mais aussi au travers des différents films de l’univers cinématographique Marvel (MCU). Patchwork incroyable qui plaira sans aucun doute aux amateurs de super-héros, le film, avec ses effets spéciaux réussis (on sent que les studios Disney ont mis le paquet), est un divertissement/show à l’américaine qui n’est hélas pas exempt de défauts.

Cette galerie de personnages à qui l’on donne presque chacun à leur tour la parole tout au long du film a fâcheusement tendance à noyer le fil conducteur sous une avalanche de dialogues ou de combats, laissant un peu le spectateur étourdi et sans repères. Si c’est plaisant pour les amateurs des personnages, ça l’est beaucoup moins pour les amateurs d’histoire.

Et le corollaire de cela -vous l’aurez sans doute compris- est un scénario plutôt faiblard qui se fait faussement complexe en multipliant les allers-retours temporels en guise d’explication de texte. Heureusement, l’humour est au rendez-vous et que ce soit Tony Stark (Robert Downey Jr), Bruce -Hulk- Banner (Mark Ruffalo) ou encore Thor (Chris Hemsworth) on ne s’ennuie pas dans AVENGERS: ENDGAME.

Articles associés

Le torrent

Under the Fig Trees

Close