Annabelle: Creation

En 2014, entre les INSIDIOUS et les THE CONJURING, sortait ANNABELLE (faisant partie de l’univers de THE CONJURING), sorte d’ersatz entre AMYTIVILLE et CHUCKY, petite série B assumée mais pas vraiment réussie sur le plan de la terreur.

Plutôt que de nous faire une suite, la production a décidé de se lancer dans une préquelle retraçant les origines d’Annabelle jusqu’au moment où commence le premier opus.

Comme tous les longs métrages d’horreur réussis, ANNABELLE: CREATION distille sa tension graduellement tout au long du film en jouant sur les sons, les signes et les symboles. Des jeux sur les fondus enchaînés viennent compléter une mise en scène simple mais efficace.

On a droit à une possession en bonne et due forme et une utilisation sans faute des détails du récit pour faire monter la sauce de l’angoisse. Et ça fonctionne plutôt sans temps morts, David F. Sandberg réunissant bien tous les ingrédients dans sa mise en scène pour ce deuxième film après l’original LIGHTS OUT.

Articles associés

Le torrent

Under the Fig Trees

Close