American Hustle

American Hustle

Disons-le tout de suite, AMERICAN HUSTLE est avant tout un film de personnages.

Même si les situations et les arnaques développées dans le film sont excellemment bien écrites et mises en scènes, l’ensemble du film repose entièrement sur des personnages largement ‘borderline’.

Démarrant sur l’arnaqueur champion toutes catégories, Irving, admirablement joué par un des meilleurs acteurs à transformation de sa génération, Christian Bale, le film embraye très vit sur un duo de criminels en même temps couple à la Bonnie & Clyde, en ajoutant Sydney (Amy Adams fabuleuse) pour continuer sur un trio maudit en venant adjoindre enfin l’agent du FBI par qui tout arrive, Richie Di Maso, interprété par un Bradley Cooper bien loin de ses HANGOVER à répétition.

Ce trio, parfaitement à propos pour servir une histoire d’amour et de jalousie, sera bien vite rejoint par une batterie de personnages plus pathétiques les uns que les autres (dont Jennifer Lawrence somptueuse en ravissante idiote) se débattant dans un monde de faux semblants et de fausses personnalités dont seuls les arnaqueurs patentés seront capables de tirer leur épingle du jeu.

Largement nominé aux Oscar 2014, il serait donc particulièrement étonnant qu’AMERICAN HUSTLE, film étourdissant à plus d’un titre, ne récolte pas quelques statuettes dorées au vu des qualités intrinsèques du scénario et d’une interprétation quatre étoiles!

Articles associés

Crimes of the Future

Clara Sola

I am Chance