Albert Est Méchant
Accueil Critiques Albert Est Méchant

Albert Est Méchant

par Eric Van Cutsem
Publié: Dernière mise à jour le

Equipe:
Durée : 85’
Genre: Comédie
Date de sortie: 13/01/2004

Cotation:

2 sur 6 étoiles

Si vous avez manqué le début:

Jo Lechat est pharmacien. Il semble rouler sur l'or et tout lui réussit. Mais suite à un étrange redressement fiscal, il se retrouve dans une situation plus que délicate. Aussi lorsque son père, un riche écrivain qu'il n'a jamais vraiment connu, décède, il se frotte les mains en attendant son héritage. Malheureusement, il apprend très vite que ce dernier l'a déshérité au profit d'un certain Albert Moulinot...

 

Notre critique:

Opposer Christian Clavier et Michel Serrault n’avait jamais été proposé (même si ils s’étaient croisés en 1975 dans C’EST PAS PARCE QU’ON A RIEN A DIRE QU’IL FAUT FERMER SA GUEULE). Et on peut dire que sur le papier c’est une bonne idée surtout lorsque Clavier est typé en BCBG bourgeois et parvenu tandis que Serrault joue son rôle d’ermite bougon et bourru, sorte de José Bové du troisième âge.

Malheureusement, les dialogues du film, un peu faibles, sont souvent redondants. Serrault en fait parfois trop, Clavier est dépassé et le réalisateur, Hervé Palud (UN INDIEN DANS LA VILLE) aussi. On finit peu à peu par ne plus supporter le numéro en roue libre du grand Michel (qui est un tellement bon acteur lorsqu’il est bien dirigé). La seule à tirer son épingle du jeu est Ariel Dombasle qui est, elle, assez bien servie par ses dialogues.

En définitive, cette histoire d’anti-conformiste face au conformisme pleutre et couard d’un « regroupement de pétochards » ne convainc jamais et ne vaut même pas le déplacement…