3 Zéros

3 Zéros

Après le très franchouillard JET SET, Fabien Onteniente recommence à s’attaquer à un milieu fermé, et tout aussi peu reluisant, celui ô combien prisé du football. Mais dans ce cas, il semble qu’Onteniente ne soit pas aussi tendre avec le foot qu’il ne l’était avec la jet set. Fustigeant le faste des transferts de joueurs, étripant les débordements financiers du milieu, il ne rate pas une occasion de taper sur un clou déjà bien enfoncé par les médias. En se servant de Monsieur Colonna (Gérard Lanvin) comme de l’ange purificateur, Onteniente peint un portrait vitriolé à l’humour noir du foot moderne qui n’est pas sans rappeler A MORT L’ARBITRE de Jean-Pierre Mocky.

Si l’on sent que les dialogues sont taillés sur mesure pour des pointures comme Lanvin ou Samuel Le Bihan ou encore pour un Gérard Darmon plus salopard que nature, on sent aussi que le film ne se veut pas si dénonciateur qu’il n’y paraît au premier abord. Finalement, l’humour à répétition finit par éteindre la verve du sujet et asphyxie quelque peu la critique.

Bons dialogues, humour parfois gras, acteurs prenant plaisir à ce qu’il font, le cocktail réjouira les amateurs de comédies légères à la française et indifférera les autres… A bon entendeur…

Articles associés

Poulet frites

Smile

Blonde