20 ans d’écart

20 ans d'écart

Tout commence par un quiproquo plutôt amusant et qui donne d’emblée un rythme plutôt sympa à cette comédie romantique. Malheureusement très vite, la galerie de personnages tourne à la caricature malgré un Pierre Niney (J’AIME REGARDER LES FILLES) plein de talent et un Charles Berling très à l’aise.

Et plus le film avance, plus le récit se transforme en saynètes indépendantes, non dénuées de charme cependant, qui sous-tendent un fil conducteur passablement mince et prévisible. Et hélas la mise en scène de David Moreau, plutôt convenue, n’ajoute pas grand-chose au plaisir de la comédie.

Le film se terminera bien sûr sur une note positive (qui l’eut crû!) mais ne hissera pas l’ensemble au-delà d’un téléfilm à la distribution sympathique.

Articles associés

Chlopi

Le bleu du caftan

The Eternal Daughter