1732 Hotten

Voilà un thriller norvégien bizarroïde, emprunt d’une saveur lynchienne, oscillant continuellement entre un fantastique à l’ancrage rural et une chronique sociale un peu (beaucoup) branque. Ténébreuse à souhait, cette fiction sans état d’âme se nourrit principalement de la noirceur de ses personnages et ce à notre détriment. Sans véritablement opter pour une vision précise de son histoire, la jeune cinéaste danoise Karin Julsrud cerne moins son récit que ses personnages. Mais qu’importe, l’ambiance, elle, est à tranché au couteau. 1732 HOTTEN est vraiment un truc bizarre. En tout cas, on ne pourra pas dire qu’on voit ça tous les jours…

Articles associés

Une affaire de principe

Drive-Away Dolls

Dune: Part Two