127 Hours

127 Hours

Basé sur une histoire vraie, ce 127 HOURS est avant tout une prouesse technique du réalisateur Danny Boyle et de son scénariste Simon Beaufoy (SLUMDOG MILLIONAIRE, FULL MONTY). Tenir les spectateurs en haleine pendant plus de 90 minutes face à un gars coincé seul dans une faille relève en effet de la gageure tant dans la mise en scène qu’au niveau du scénario.
Et il faut avouer qu’à l’instar d’un BURIED. les deux compères sont parvenus à maintenir la barre très haut en jouant notamment sur les points de vue (caméra subjective, photographies, etc), sur le jeu des souvenirs d’Aron, sur le délire ou encore vers la fin sur le split-screen. Tout cela réussit à dynamiser le récit aux moments clés où le spectateur pourrait perdre de l’intérêt.
La prestation de James Franco (EAT PRAY LOVE, SPIDER-MAN 1, 2 et 3) est bien évidemment importante vu le huis-clos solitaire du récit et il parvient parfaitement à traduire tant les angoisses, que le délire ou encore la féroce volonté de vivre de son personnage. 127 HOURS est donc un excellent suspens avec des moments forts et des moments parfois à la limite du supportables pour les nerfs… Personnes sensibles, vous voilà donc prévenues…

Articles associés

Le torrent

Under the Fig Trees

Close