Equipe:
Durée: 125‘
Genre: Suspense
Date de sortie: 13/11/2007
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

24 avril 1938, Bucarest. Un vieil homme, Dominic Matei, qui traverse la rue est frappé par la foudre. Il se retrouve à l'hôpital, encore vivant mais brûlé au troisième degré et incapable de parler. Mais en quelques jours, il recouvre la santé et ses blessures guérissent rapidement tandis qu'il semble aussi rajeunir...

Notre critique:

Après dix ans d’absence derrière la caméra, notamment pour produire sa fille Sofia, voici Francis Ford Coppola qui reprend la caméra pour nous livrer ce YOUTH WITHOUT YOUTH, film étrange à la lisière du fantastique et de l’historique, pas complètement réussi mais à la mise en scène très maîtrisée.

Car le dernier film du réalisateur d’APOCALYPSE NOW ou de la saga THE GODFATHER est pour le moins surprenant. Adapté de l’auteur philosophe roumain Mircea Eliade, spécialiste de l’histoire des religions, YOUTH WITHOUT YOUTH est un film au sujet déroutant, sorte de voyage dans le temps et dans le rêve. Réflexion philosophique mais aussi remontée aux origines du langage, l’ensemble pêche par un côté un peu fouillis, partant dans des directions trop diverses et variées pour que l’on puisse y trouver un fil conducteur réel.

Heureusement, le savoir faire d’un Coppola ne se dément à aucun moment et YOUTH WITHOUT YOUTH bénéficie d’une mise en scène solide, d’une photographie parfaite qui confèrent tout deux au film son caractère étrange et mystérieux très réussi. Malgré tout, le récit ne parvient pas à être complètement captivant et perd de sa force au fil des multiples directions prises par l’histoire…

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...