Equipe:
Genre: Comédie
Date de sortie: 27/03/2012
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Minneapolis. Mavis Gary est une écrivain pour adolescent en panne d'inspiration mais aussi en sérieuse panne d'amour puisqu'elle vient de divorcer. Et lorsqu'elle apprend qu'un ex petit ami du lycée de sa ville natale vient d'avoir un enfant, elle décide de retourner dans sa ville au fin fond de nulle part pour reconquérir le coeur de cet ancien amour...

Notre critique:

On pourrait presque sous-titrer ce YOUNG ADULT: Juno a (mal) grandi… Et il y a plusieurs raisons à cela: c’est à nouveau le couple Diablo Cody (scénariste) et Jason Reitman (réalisateur) qui, après JUNO, nous propose ce YOUNG ADULT, et le sujet est une nouvelle fois centré sur une femme hors normes et relativement asociale.
Au-delà de ça, le récit se centre sur cette ‘salope’ reine du bal qui, alors qu’elle a réussi à quitter son milieu et à devenir quelqu’un, n’a finalement qu’un seul regret, celui du passé heureux qu’elle a vécu à la sortie de son adolescence.
Interprétée par une Charlize Theron remarquable une fois de plus, qui à la différence d’un MONSTER, joue cette fois-ci sur les deux tableaux, celui de sa beauté et celui de son talent de comédienne, Mavis est une insatisfaite permanente, une personne qui n’a eu comme chance que sa beauté et qui s’en est servi en ratant les choses les plus importantes.
Mise en scène avec justesse par un Jason Reitman peut-être un peu moins talentueux que pour JUNO ou UP IN THE AIR, mêlant habilement les genres, YOUNG ADULT est un film acerbe, drôle et dramatique à la fois à ne pas manquer.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...