Equipe:
Durée: 93‘
Genre: Drame policier
Date de sortie: 02/12/2003
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Un cadavre de jeune femme flotte dans l'eau de la rivière Clyde. Deux hommes la remarquent et la ramènent sur une péniche toute proche. L'un deux, Joe, appelle la police...

Notre critique:

YOUNG ADAM, comme son nom ne l’indique pas, est un film à l’ambiance étrange et mystérieuse, parfois un peu forcée, et à l’atmosphère sombre fortement appuyée. Misère et crasse sont eux aussi renforcés par une lumière bleuâtre, crue qui complète un tableau tout en huis clos, vie sur une péniche oblige.

Comme tout long métrage d’atmosphère, il faudra que le spectateur s’oblige à laisser au film le temps d’avancer, le temps de placer ses personnages dans son univers immobile. Les rêves de chaque protagoniste sont limités à l’espace clos dans lequel ils vivent ou aux simples limites de ces esprits sans imagination. Seule la péniche bouge, eux sont immobiles et voient dans le sexe une échappatoire à la misère spirituelle et sociale.

Peu à peu les personnages s’étoffent et on comprend mieux leurs motivations réelles. Joe, interprété par Ewan McGregor, est trouble à souhait. Ses oeillades, son sourire en coin trahissent toute la perversité d’un personnage qui est en chasse perpétuelle de nouvelles conquêtes féminines. Même face au cas de conscience finale, Joe se révélera être un looser absolu, un lâche qui n’affronte aucune situation directement. Peter Mullan (THE CLAIM), en mari brute, saoulard et fruste, complète merveilleusement une Tilda Swinton (VANILLA SKY, THE BEACH) aigrie et frustrée.

On regrettera seulement que YOUNG ADAM sente parfois trop l’artifice et déforce une intrigue plutôt passionnante.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...