Titre français: X-Men 2

Equipe:
Genre:
Date de sortie: 29/04/2003
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Les mutants doivent vivre dans une société qui les craint et se méfie d'eux. Si leur cause est loin d'être gagnée, l'attaque d'un des leurs contre le président des Etats-Unis ne simplifient en rien leur situation. Cet attentat relance la polémique ainsi que le mouvement anti-mutant dirigé à présent par William Stryker, un ancien commandant de l'armée…

Notre critique:

3 ans après leurs premières aventures, les mutants sont de retour! Toujours emballé par un Bryan Singer qui retrouve finalement son John Ottman fétiche, ce deuxième opus est un prolongement du premier. Il a d’ailleurs les mêmes forces et les mêmes… faiblesses!

Si de nombreux enjeux étaient définis dans le premier opus, on attendait impatiemment le dénouement de quelques situations, les réponses à nos questions et l’explosion promise entre les humains et les mutants. Le cahier des charges était bien rempli! Rajouter à cela, la venue de nouveaux personnages (Pyro, Iceman, Diablo…) à installer dans le contexte et vous avez une tâche aussi délicate que quasiment impossible à accomplir!

A ce petit jeu là, le réalisateur du bluffant USUAL SUSPECTS nous avait démontré sa fluidité narrative et toute l’étendue de son talent dans ces précédentes oeuvres lorsqu’il abordait la gestion d’un groupe comme principal protagoniste. Ici, Bryan est dans son élément! Les mutants, il les connaît, il aime leurs mystères, leur dualité, c’est ce qui forment tout leur intérêt. Il s’en sort d’ailleurs avec les honneurs. Il orchestre impeccablement le placement des personnages et leur(s) histoire(s). Et le film de devenir un portrait plus d’humains que de super-héros… La structure est aussi brillamment agencée et joue avec ingéniosité sur les pouvoirs de chacun des ‘héros'(l’évasion de Magneto, l’intervention de Iceman…).

Dans cette maestria narrative, il reste pourtant une victime de choix: l’action! Car si en bon élève appliqué, Singer place minutieusement ces héros et compose parfaitement son récit, il laisse parfois passer l’action au second plan, accusant une baisse de régime certaine et des fausses surprises plus qu’agaçantes (mais pourquoi doit-on attendre la dernière minute avant de voir Yuriko Oyama sortir ses griffes, alors qu’on les voit tout de go dans la bande-annonce). Un comble pour un blockbuster de cet ordre! Mais le montage et la musique, paternité d’un merveilleux Ottman, gonflent un peu le torse d’un film qui a tendance à la jouer profil bas (l’affrontement promis entre humains et mutants tient de la querelle de voisinage!).

Mais loin de faire la fine bouche, entre les films écervelés sur-vitaminés et une bonne fiction aux caractères en acier trempé (Hugh Jackman est toujours aussi impeccable!), légèrement parsemé d’humour mais à l’action un peu en retrait, notre choix est vite fait! On vote pour X-2!

A propos de l'auteur

Journaliste