Equipe: Izabela Vidovic, Jack Thorne, Jacob Tremblay, Julia Roberts, Owen Wilson, Stephen Chbosky, Steve Conrad
Durée: 113‘
Genre: Drame
Date de sortie: 27/12/2017
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Auggie, 10 ans, est un petit garçon tout ce qu’il y a de normal. Comme tous les enfants de son âge, il aime les glaces, le jeux vidéos et tout le reste. Mais voilà, Auggie a aussi une malformation du visage et de la tête qui le rend très différents des autres, et c’est son premier jour d’école...

Notre critique:

Stephen Chbosky, hormis ses talents de scénariste exploités dans le remake de Disney en personnages réels de THE BEAUTY AND THE BEAST, a commis un long derrière la caméra, THE PERKS OF BEING A WALL FLOWER, dans lequel il avait su capturer avec bonheur les sentiments adolescents.

Normal donc qu’il se retrouve aux manettes d’un film comme WONDER où les sentiments ont une importance plutôt capital vu le sujet. Inspiré par un best-seller américain, le film est ce que l’on appelle un “feel good movie” ou plus méchamment un “tire-larmes” de première qui fera inévitablement monter les larmes même chez les plus insensibles d’entre nous. Pari réussi donc pour un scénario d’un classicisme confondant, pris dans les rails d’un conte de Noël dont on connaît toutes les ficelles.

Auggie est certes défavorisé mais il a les meilleurs parents du monde (qui ne voudrait pas d’Owen Wilson et de Julia Roberts comme père et mère), la sœur (Izabela Vidovic que l’on verra dans la saison 4 de iZombie) la plus dévouée prête à se sacrifier pour son frère et des copains pas si mauvais que cela après tout.

Divisé en chapitres correspondants plus ou moins aux points de vue des différents protagonistes (Auggie, Olivia, Jack Will, etc), WONDER n’est pas un mauvais film en soi. Mais lorsque l’on voit ce que David Lynch peut transcender à partir d’une malformation du visage avec son ELEPHANT MAN, on regrette qu’un film se contente d’une simple historiette façon guimauve sur un sujet pareil.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...