Equipe: Héctor Medina, Jorge Perugorría, Luis Alberto García, Mark O'Halloran, Paddy Breathnach
Durée: 100‘
Genre: Drame
Date de sortie: 31/08/2016
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Cuba. Jesus est coiffeur dans un club de travestis le soir. Il a perdu sa mère et vit en colocation avec une prostituée. Lui-même se prostitue de temps à autre. Mais Jesus n’a qu’une seule envie: se travestir lui aussi...

Notre critique:

Présenté au Brussels Film Festival en juin 2016, VIVA est un film qui ne choisit pas la facilité pour raconter une histoire complexe de personnages en dehors des sentiers battus. Et c’est bien là tout son intérêt!

En choisissant comme personnage central, Jesus, jeune cubain que l’on a rendu au fil du temps honteux d’être ce qu’il est, efféminé et doux, tout en l’inscrivant dans une famille dont la mère n’est plus et dont le père est un ancien boxeur qui sort de prison, VIVA s’attaque de front à de nombreux tabous et de nombreux antagonismes tant sociaux que familiaux.

Plus habitué à la comédie, le réalisateur irlandais Paddy Breathnach réussit cependant très bien son passage au drame en proposant une ambiance entre réalisme cru et moments plus légers, en n’évitant pas toutefois quelques passages plus lents (lorsque le père est hésitant face à son fils) et quelques facilités scénaristiques (comme le père qui finit ‘facilement’ par accepter son fils tel qu’il est).

Mais globalement, et même si l’on est loin du registre d’un PRISCILLA, QUEEN OF THE DESERT (1994), il faut reconnaître à VIVA le mérite de nous embarquer dans une histoire originale et des personnages plutôt attachants. Ce qui de nos jours, au cinéma, est une prouesse en soi…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...