Equipe: Laia Costa, Sebastian Schipper
Durée: 135‘
Genre: Drame
Date de sortie: 30/06/2015
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Victoria, une jeune espagnole travaillant à Berlin dans un café, sort en boîte pour se changer les idées et goûter à la vie nocturne de la capitale allemande. Alors qu’elle se décide à retourner chez elle et qu’elle prend son vélo, quatre gars plutôt sympas l’abordent et lui proposent de venir avec eux...

Notre critique:

Ours d’argent à Berlin, VICTORIA est avant tout une histoire d’amour sur fond de thriller. En soi cela n’a rien d’extraordinaire et a déjà été vu de nombreuses fois.

Mais Sebastian Schipper, le réalisateur, ne s’est pas arrêté à ce simple script et a décidé, pour son quatrième long métrage derrière la caméra, de se la jouer virtuose en filmant son récit en un seul grand plan séquence. On suit donc l’héroïne, Victoria, pendant près de deux heures et vingt minutes sans aucune interruption et sans aucune lassitude non plus d’ailleurs. Et pour l’homme qui a joué dans RUN LOLA RUN de Tom Tykwer -car Sebastian est aussi acteur- rien d’étonnant de jouer sur la forme pour mettre en valeur le fond.

Au-delà d’une mise en scène assez remarquable, VICTORIA bénéficie aussi de la formidable interprétation de l’espagnole Laia Costa dont le naturel parfait durant tout le film confère à ce dernier cette sensation d’évidence surpassant l’acte technique du plan séquence lui-même. Personnage essentiel du film, la ville de Berlin est, elle aussi, partie prenante du récit.

VICTORIA n’est donc pas seulement une performance, mais allie aussi fond et forme avec maestria, transcendant largement l’histoire pour nous emmener au coeur du récit, des personnages et des décors dans un même élan cinématographique. Une belle réussite indéniablement…

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...