Titre français: Victor… Pendant Qu'Il Est Trop Tard

Equipe:
Durée: 88‘
Genre:
Date de sortie: 14/12/1999
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Victor, dix ans, fuit la maison parentale. Sa fuite l'entraîne dans une fête foraine où il est recueilli par Triche, une prostituée amie de Mick, le jeune homme du manège. Le petit garçon va bouleverser leurs destins.

 

Notre critique:

Deuxième long métrage de Sandrine Veysset (à qui on doit le magnifique – mais déjà bien âpre Y AURA T’IL DE LA NEIGE EN HIVER?), VICTOR est un film ancré dans une réalité grise et miséreuse, hanté par des personnages que la souffrance tenaille.
Vous l’aurez compris: la vision du monde que nous offre la réalisatrice ne manque ni de clairvoyance, ni de vérité. Mais elle est triste et miséreuse. Et, à force de filmer la grisaille, les rues glauques et les tourments intimes, Sandrine Veysset verse dans la surenchère et finit par déforcer son sujet. Dommage car elle a su s’entourer de comédiens irréprochables, dont Jérémy Chaix, Lydia Andréi et Mathieu Lané.

Inutile de le cacher, VICTOR n’a pas réussi à nous charmer malgré sa cohérence et son ton personnel.

 

A propos de l'auteur

Journaliste