Equipe: Woody Allen
Durée: 97‘
Genre: Comédie dramatique
Date de sortie: 28/10/2008
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Vicky et Cristina sont d'excellentes amies, avec des visions diamétralement opposées de l'amour: la première est une femme de raison, fiancée à un jeune homme respectable; la seconde, une créature d'instincts, dénuée d'inhibitions et perpétuellement à la recherche de nouvelles expériences sexuelles et passionnelles.
Lorsque deux lointains parents de Vicky offrent de les accueillir pour l'été à Barcelone, les deux amies acceptent avec joie. Un soir, dans une galerie d'art, Cristina "flashe" pour le peintre Juan Antonio, bel homme à la sensualité provocante. Son intérêt redouble lorsqu’elle apprend que Juan Antonio entretient une relation si orageuse avec son ex-femme, Maria Elena, qu'ils ont failli s'entre-tuer.
Plus tard, au restaurant, Juan Antonio aborde Vicky et Cristina avec une proposition des plus directes : s'envoler avec lui pour Oviedo, consacrer le week-end à explorer les beautés de la ville, à boire du bon vin et à faire l'amour. Vicky est horrifiée ; Cristina, ravie, la persuade de tenter l'aventure...

Notre critique:

La brune sage et casée, la blonde extravertie et libérée, le beau latino pris dans une histoire d’amour avec une fougueuse amante, … Vous l’aurez compris, Woody Allen aime se jouer des clichés et des idées toutes faites pour mieux rebondir sur une trame finalement plus subtile et plus touffue qu’il n’y paraît au premier abord!

Sur fond d’une Europe qu’il dit aimer profondément et qu’il estime plus libérée que l’Amérique, Woody Allen nous brosse une visite guidée des plaisirs catalans pendant près d’une heure tandis que peu à peu, il fait basculer la vie bien rangée de Vicky (Rebecca Hall) et range celle de Cristina (Scarlett Johansson) dans le carcan d’un amour éternel. Mais loin de s’arrêter en si bon chemin, il vient jeter dans la bagarre le piment d’une Maria Elena (Penelope Cruz) qui va redistribuer les cartes.

VICKY CRISTINA BARCELONA, au casting de charme, prouve une fois de plus que Woody Allen n’est jamais aussi à l’aise que quand il fait la part belle à la féminité, alliant la légèreté et la sensualité de sa mise en scène à la profondeur de son analyse de l’art et de la vie…

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...