Equipe: Amber Goldfarb, Ari Millen, Cody Calahan, Evan Marsh, James Villeneuve
Durée: 96‘
Genre: comédie d'horreur
Date de sortie:
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Minnessota 1983. Un homme aiguise un couteau avant de quitter son motel de nuit. Il prend une autostoppeuse et se prépare à lui régler son compte...

 

Notre critique:

Et si un jeune journaliste de magazine (Vicious Fanatics), un peu boutonneux , très fan de cinéma qui rêve d’écrire un scénario d’horreur se retrouvait par hasard dans une réunion de tueurs en série anonymes?

Démarrant clairement comme une comédie d’horreur bien gore, VICIOUS FUN sait mettre les petits plats dans les grands en ne s’embarrassant pas des détails. Jeu sur les références, scènes gore à gogo, humour potache à souhait et héros malgré lui un peu niais composent le menu du film qui a remporté le Corbeau d’Or de cette année 2021 au BIFFF.

C’est Cody Calahan, le réalisateur de ANTISOCIAL et ANTISOCIAL 2 qui est derrière ce film qui ne manque pas d’atouts parvenant à allier la comédie et l’horreur dans un équilibre bien maîtrisé, ce qui est sans doute le plus difficile dans ce type de film.

Et ce n’est pas parce que VICIOUS FUN ne fait pas dans la dentelle qu’il néglige ses effets gore qui sont assez réussis, jouant parfois sur un petit côté un peu plus assumé série B qui n’est pas désagréable. En tout cas, on se prend au jeu et on finit même par rire des feintes stupides de Joel.

Côté casting, si Evan Marsh (SHAZAM!) n’aurait certainement pas été notre premier choix, son côté ado naïf, peureux et malheureux en amour ne fonctionne pas trop mal heureusement et il finit même par apporter quelque chose à l’ensemble avec l’évolution de son personnage. Par contre, il faut bien dire qu’Amber Goldfarb, qui s’est fait une spécialité du doublage voix dans les jeux vidéos, est une révélation cinéma plutôt sympa qui pourrait être à suivre dans quelques rôles musclés qui lui colleraient probablement bien à la peau.

 

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...