Equipe:
Durée: 80‘
Genre:
Date de sortie: 05/10/1999
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Une homme et une femme sont réunis pour assouvir un fantasme commun. Autour de celui-ci et du lit qui les accueille, la relation de plaisir va tendre vers la normalité. Le sexe va faire place au sentiment et à ses pôles d'attraction dominants, jouant avec des protagonistes incertains en proie au doute et à l'amour...

Notre critique:

Le scénario de Blasband nous prend à contre-pied. En partant d’une fantaisie qui aura pour finalité l’amour, il cerne la lente et inéluctable dérive des sentiments. Epuré, simple et subtilement dialogué, le travail de l’auteur à hautement facilité celui du réalisateur Frédéric Fonteyne. Oublions le moyennement convaincant MAX & BOBO, pour nous perdre corps et âme au sein de cette intime complicité mise en image par un Fonteyne inspiré et inventif. Mais, en dehors de toutes les fleurs que nous pourrions jeter à cette réussite, soulignons l’universalité du propos qui, même s’il est ici développé à l’envers, peut, sans l’ombre d’une hésitation, être retourné (sans jeux de mots foireux). Cette double lecture renforce notre regard jaloux de tant d’amour. Un amour qui déborde des images et que l’on partage avec délectation, amour qui unira peu à peu deux corps sexuellement épris faisant place à l’unité spirituelle. Le couple magnifiquement campé par une Nathalie Baye en plein second souffle (entamé grâce à VENUS BEAUTE INSTITUT) et un Sergi Lopez au sourire désarmant et au charme inné, apporte toute la dimension palpable et la fragilité pour maintenir l’équilibre rudimentaire qui confère la magie à cette oeuvre sur le fil du rasoir.

Elémentaire? Peut-être, mais désarçonnant!

A propos de l'auteur

Journaliste