Equipe:
Durée: 80‘
Genre: Comédie
Date de sortie: 30/12/2014
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Michel Leproux, dentiste de son état, fait les puces lorsqu’il est appelé par sa mère. Pendant qu’il discute avec elle, au hasard d’une échoppe, il trouve un disque de jazz de Niel Youart qu’il cherche depuis des années. Il raccroche alors avec sa mère, achète le disque et rentre chez lui pour écouter son nouveau bijou en toute tranquillité...

Notre critique:

Un homme cherche désespérément une heure de tranquillité pour écouter un disque de jazz mais tout le monde autour de lui semble se liguer contre lui pour l’en empêcher: sa femme, sa maîtresse, son fils ou encore son voisin…
Voilà donc le point de départ de la nouvelle comédie de Patrice Leconte (LES BRONZES, RIDICULE) qui nous propose en même temps un festival Christian Clavier puisque ce dernier va occuper les devant de la scène pendant 99% du film. Et à force, et comme d’habitude, ce festival ininterrompu finit par devenir insupportable.
Car même si l’idée (très mince) entraîne un humour de répétition qui fonctionne plutôt pas mal, Clavier finit par nous fatiguer en rajoutant au comique de répétition ses mimiques de répétition. Certes, Stéphane De Groodt, en voisin collant, est parfaitement dans le ton, alors que Valérie Bonneton, comme Carole Bouquet en épouse dépressive, mériteraient plus de place dans le scénario de Leconte, mais malheureusement la sauce ne prend pas, la faute en revenant principalement à un ingrédient qui n’aurait pas dû s’y trouver.

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...