Equipe:
Durée: 110‘
Genre: Comédie dramatique
Date de sortie: 04/10/2011
Cotation: oo (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Camille a 15 ans, Sullivan 19. Ils s’aiment d’un amour passionnel, mais à la fin de l’été, Sullivan s'en va. Quelques mois plus tard, il cesse d'écrire à Camille. Au printemps, elle fait une tentative de suicide. 
Quatre ans plus tard, Camille se consacre à ses études d'architecture. Elle fait la connaissance d’un architecte reconnu, Lorenz, dont elle tombe amoureuse. Ils forment un couple solide. C’est à ce moment qu’elle recroise le chemin de Sullivan...

Notre critique:

Découverte à 18 ans par Olivier Assayas, devenue réalisatrice par la suite, Mia-Hansen Love signe ici son troisième long métrage après un LE PERE DE MES ENFANTS plutôt réussi. Ici ce n’est plus les adultes qui sont le centre du sujet mais les adolescents et plus particulièrement une adolescente passionnée et fusionnelle…
Or donc, une fille passionnée et mature, un gars insouciant et immature (bonjour les clichés) s’aiment d’un amour tendre qui hélas prendra fin brutalement le jour où Sullivan, le garçon, décide de partir à l’étranger en laissant l’amour de sa vie sur place.
Malheureusement les dialogues d’une banalité affligeante et le jeune Sebastian Urzendowsky (Sullivan) qui joue mal de bout en bout viennent saboter ce film français rendant ainsi totalement inutile la qualité indéniable du jeu de Lola Créton ou une quelconque volonté de dépeindre une adolescence à la recherche du grand amour…

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...