Equipe:
Durée: 91‘
Genre: Film documentaire
Date de sortie: 18/03/2014
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Derrière les grands artistes de la scène, rock, pop ou autre des années 70 et 80, se trouvent les “backup singers”, ces choristes décoratives mais aussi chanteuses exceptionnelles. Ce documentaire, oscarisé en 2014, retrace l’histoire de quelques unes des plus célèbres d’entre elles.

Notre critique:

Combien de fois avons-nous vu lors d’un concert ou d’une retransmission télé ces choristes (le plus souvent des femmes afro-américaines) se dandinant en rythme, réalisant des vocalises parfaites, dont les voix se veulent le meilleur complément possible de celle du chanteur/chanteuse vedette? Très souvent bien sûr…
Mais qui s’est posé la question essentielle de savoir à qui appartenaient ses voix magnifiques? Peu d’entre nous certainement. Et c’est donc là que le documentaire du spécialiste du genre, Morgan Neville, entre en scène pour enfin amener de l’ombre à la lumière celles qui ont été bien plus que des objets décoratifs au fin fond d’une scène.
Et c’est donc à l’histoire de Darlene Love, Merry Clayton ou encore Lisa Fischer que s’attaque TWENTY FEET FROM STARDOM laissant abondamment la parole à ces “backups singers” mais aussi aux grands compositeurs/interprètes qui affirment clairement qu’ils n’auraient pu se passer d’elles. De Bette Midler, à Bruce Springsteen, en passant par Sting, Mick Jagger, David Bowie ou Stevie Wonder, tous doivent énormément à la qualité des voix et au dévouement de ces choristes.
Et si c’est clairement l’amour de la musique qui les a nourries et qui continue à les porter, leurs vies et leurs histoires n’ont pas toujours été roses (notamment lorsqu’elles s’essaient au solo) ni faciles (lorsque le déclin de leur profession s’est fait sentir dans les années 90). Et c’est là tout la valeur et l’intelligence de ce documentaire de ne rien édulcorer ou de ne rien glorifier inutilement mais simplement de tenter de remettre les spotlights sur un métier artistique peu connu et certainement sous-estimé.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...