Equipe:
Genre: Drame
Date de sortie: 08/11/2011
(cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Lyon, Lundi 13 septembre. La juge Claire rentre à la maison et retrouve son mari et ses deux enfants après une journée de travail intense. Le jour suivant, elle est amenée à juger une affaire de surendettement de la mère d'une des copines de sa jeune fille...

Notre critique:

Une juge intègre, sensible au surendettement (il faut dire que sa mère en est victime également), atteinte d’un cancer incurable, s’attaque à un système favorisant ce surendettement avec un autre juge spécialiste de ce cas de figure.
Dans les mains de tout autre réalisateur que Philippe Lioret (JE VAIS BIEN NE T’EN FAIT PAS), ce déluge de malheurs aurait inévitablement conduit à une avalanche mélodramatique quasi insupportable. Ici, et même si il n’y parvient pas complètement, Lioret réussit à nous sensibiliser à tous les drames qui touchent cette juge sans pour autant sombrer dans les clichés à répétition.
Il maîtrise clairement ce récit complexe parfaitement accompagné par une Marie Gillain absolument poignante dans ce très beau rôle de femme forte au bord du précipice de la vie. Bien sûr, la fin très prévisible, le côté un peu artificiel de certaines situations (la femme surendettée poussée dans les bras du mari) font de l’ombre à l’ensemble dont la fluidité s’en ressent parfois et donne au final un film moins réussi que les précédents du même réalisateur…

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...