Réalisation: Taika Waititi
Interprètes: Chris Hemsworth, Tom Hiddleston, Cate Blanchett, Mark Ruffalo
Scénario: Eric Pearson, Craig Kyle

Durée: 130‘
Genre: Film fantastique
Date de sortie: 25/10/2017
Cotation: *** (de ooo -restez chez vous- à **** -rdv de toute urgence au cinéma)

Thor est emprisonné par Surtur, un des démons des 9 mondes, qui prépare Ragnarok, autrement dit la chute d’Odin et surtout d’Asgard...

C’est en 2011 que la première adaptation cinéma de Thor (THOR) a été réalisée par Kenneth Branagh. Depuis, le dieu asgardien a eu droit aux honneurs des Avengers en 2012 (THE AVENGERS), et est revenu dans un deuxième opus, THOR: THE DARK WORLD en 2013.

Si les vengeurs lui ont fait une belle place, il fallait cependant penser à renouveler ce héros un peu rigide, dieu avec qui les spectateurs peuvent avoir -pour le moins- quelques difficultés à s’identifier.

Pour ce THOR: RAGNAROK, les producteurs ont donc décidé de donner un nouvel élan en jouant sur deux axes principaux: un retour aux fondamentaux colorés et kitsch de la série co-créée par Jack Kirby, et l’injection en masse d’un humour très décalé et très premier degré digne d’une aventure de Spiderman.

Côté scénaristes, ceux-ci se sont emparés du “ragnarok”, la fin de la civilisation asgardienne, pour proposer une histoire pleine de dérision et de traitrises diverses et variées, le tout avec une vraie méchante en point d’orgue, interprétée par une Cate Blanchett (BLUE JASMINE, CAROL) en très grande forme, et quelques héros, HULK, son frère Loki, ou encore une walkyrie, pour soutenir ce malheureux Thor chassé d’Asgard.

Au final, THOR: RAGNAROK est un tournant à 180 degrés dans la saga Thor, un tournant qui est le bienvenu dans une franchise qui aurait pu facilement s’engluer dans la routine. Cela étant, ce revirement risque de ne pas plaire à tous les fans du Dieu au marteau…

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou … extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains…