Equipe: Jo Hartley, Shane Meadows, Stephen Graham, Thomas Turgoose
Durée: 101‘
Genre: Drame
Date de sortie: 19/02/2008
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

1983, Shaun a 12 ans et habite avec sa mère dans une ville côtière du nord de l'Angleterre. Garçon solitaire, c'est pour lui le début des vacances d'été, lorsqu'il rencontre un groupe de skinheads locaux. Avec eux, Shaun découvre le monde des fêtes, du premier amour et des bottes Dr Martens. Le ton change quand Combo, un skinhead raciste et plus âgé, sort de prison. Alors que sa bande harcèle les communautés étrangères locales, Shaun va subir un rite de passage qui le sortira violemment de l'enfance.

Notre critique:

Largement inspiré de la propre vie du réalisateur Shane Meadows, THIS IS ENGLAND n’y va pas avec le dos de la cuillère… Dénonçant images à l’appui les années Tatcher, Shane Meadows enfonce le clou d’une Angleterre qui, dans les années 80, ne laissera pas grand-chose aux anglais si ce n’est un désoeuvrement social grandissant.

En choisissant de suivre la trajectoire du jeune Shaun, le réalisateur s’attache à illustrer comment l’innocence peut être pervertie par quelques éléments. Il a aussi le mérite de nous décrire la diversité du mouvement skinheads en évitant tout d’abord le cliché et en montrant comment Shaun est intégré dans cette ‘famille’ jusqu’au moment où le chef, élément dur, sort de prison et reprend la direction de la bande.

THIS IS ENGLAND échappe donc au manichéisme mais heureusement sans tomber dans un côté pusillanime. Il affronte le réalisme de la situation, ne cache pas les dérives d’un mouvement nationaliste qu’il semble imputer largement aux années Tatcher n’hésitant pas à terminer sur une touche sombre car dans ce genre d’histoire le « happy end » n’existe malheureusement pas… Pour renforcer le réalisme du propos, la caméra ne fait pas de grands mouvements, Meadows filmant assez sèchement l’ensemble et donnant à la photographie un air presque sale qui convient bien au sujet et aux années 80 anglaises…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...