Equipe:
Durée: 110‘
Genre: Drame
Date de sortie: 20/11/2012
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Du côté de Bordeaux, en 1922. Thérèse Laroque passe ses vacances d'été chez sa tante Clara avec son amie Anne qui habite pas loin de là.
Avril 1928. Thérèse va se marier avec Bernard Desqueyroux, le frère de son amie d'enfance Anne, dont la propriété et les pinèdes sont juxtaposées à celle de sa tante.

 

Notre critique:

Thérèse est une jeune femme qui réfléchit trop pour son époque, qui a trop d’idées dans la tête, et qui espère trouver dans le mariage une paix et un ordre qui lui font défaut jusqu’à présent. C’est en quelque sorte une femme moderne qui veut trouver le calme des femmes d’antan…
Entre modernité et monstruosité, Thérèse est entre victime et assassin. Elle est victime de son époque où les convenances sont à la base de son mariage et elle est malgré tout le monstre qui va tenter de se libérer d’un mari finalement pas si terrible que cela.
Dans le rôle de Thérèse, Audrey Tautou révèle une froideur et une détermination à la hauteur de son talent. Ses regards sont durs comme la pierre et son comportement froid comme la glace… Tandis que dans le rôle de Bernard, Gilles Lellouche donne la mesure de son talent dramatique que l’on a déjà pu apprécier dans quelques-uns de ses films (ANTHONY ZIMMER, LE DERNIER GANG, etc).
Dernière oeuvre de Claude Miller (il est mort avant la diffusion de son film à Cannes), THERESE DESQUEYROUX ne fait pas partie de ses films majeurs (comme GARDE A VUE, LA PETITE VOLEUSE), peut-être parce que le sujet est plus connu et moins captivant, mais n’en demeure pas moins une réalisation honnête qui se laisse voir facilement.

 

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...