Equipe: Amos Tamam, Noa Koler, Oz Zehavi, Rama Burshtein
Durée: 110‘
Genre: Comédie romantique
Date de sortie: 27/12/2017
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

A 32 ans Michal devrait être mariée. Enfin, c’est ce qu’elle croit dur comme fer après un premier échec. Elle veut de l’amour et ne plus être seule. Pour l’aider, elle consulte une conseillère matrimoniale qui ressemble plus à une voyante qu’à une psychologue...

Notre critique:

THE WEDDING PLAN est un film étrange. Comédie romantique basée sur un pitch très traditionnel, le film se paie le luxe d’un suspens qui tient du miracle. Car Michal, qui cherche un mari et qui se demande pourquoi Dieu l’a abandonnée, met au défi ce dernier de lui donner un époux valable dans les 22 jours.

Désespérée, Michal entame donc une course contre la montre que va vivre avec elle le spectateur, en se demandant si le miracle surviendra ou si la pauvre Michal restera à jamais vieille fille. En jouant avec ce suspens, la réalisatrice new yorkaise Rama Burshtein trouve un enjeu là où usuellement il n’y en a pas.

Tout le côté pesant, pathétique et humiliant de la recherche d’un mari est donc contrebalancé à la fois par l’humour (noir) du désespoir et par l’espoir que le personnage magnifiquement interprété par l’excellente Noa Koler trouve enfin son bonheur avant le 22e jour.

Cadré très serré pour mieux accompagner et coller aux personnages, THE WEDDING PLAN a cependant le défaut de ressembler plus à une succession de sketches (les différents maris possibles, les échanges avec la conseillère) lié par un fil conducteur qu’à un long métrage sur un seul sujet. Cela nuit un peu à la fluidité du tout mais le film n’en demeure pas moins intéressant, rappelant par moment une réalisation d’un Woody Allen sous influence mystique.

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...