Equipe:
Durée: 105‘
Genre: Suspense policier
Date de sortie: 28/07/2009
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

New York. Centre de contrôle du métro, 14h. Walter Garber fait son boulot de contrôleur comme chaque jour. Pendant ce temps, un groupe d'homme détourne la rame de métro Pelham 123. Et c'est à partir de là que la journée de Walter Garber va changer...

Notre critique:

Dans la série ‘rien de tel qu’un bon remake’, voici donc la carte jouée par Tony -TOP GUN- Scott en partant d’un film des années 70 avec Walter Matthau, basé sur un roman de John Godey.

Comme pas mal des films de Tony Scott, THE TAKING OF PELHAM 1 2 3 est un film au scénario efficace doté d’une mise en scène bien huilée. Il faut dire que le scénariste Brian Helgeland n’est pas le premier venu. MAN ON FIRE, MYSTIC RIVER ou encore PAYBACK sont au palmarès de sa filmographie. Et au-delà du suspense classique, Helgeland relance avec brio la machine chaque fois qu’elle risque de s’essouffler: pots de vin de Garber, accident des convoyeurs, etc.

Au beau huis-clos de ce sujet qui se passe dans le métro vient s’ajouter le très bel échange verbal entre les deux stars Denzel Washington et John Travolta qui forment un duo d’acteurs tout à fait à la hauteur de l’affrontement entre le bon et le méchant de l’histoire. Mais -car il y a un mais- au-delà de toutes ces marques d’efficacité et du casting sans faute, THE TAKING OF PELHAM 1 2 3 manque un petit peu d’âme et d’une certaine fantaisie dans le sujet…

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...