Titre français: Comme des bêtes

Equipe: Chris Renaud, Cinco Paul, Ken Daurio, Yarrow Cheney
Durée: 87‘
Genre: Film d'animation
Date de sortie: 03/08/2016
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Katie et Max se sont rencontrés il y a des années. Et entre eux, cela a marché directement. Ils ont depuis partagé les bons et les mauvais moments. Seule ombre au tableau: Max déteste lorsque, chaque jour, Katie s’en va le laissant seul dans l’appartement. Il faut dire que Max est un chien et que passer sa journée seul à attendre sa maîtresse ne lui plaît guère...

Notre critique:

Sur une très bonne idée de départ -que font les animaux de compagnie quand leurs maîtres sont au travail,  l’auteur de DESPICABLE ME ou THE LORAX, Chris Renaud, a concocté avec un de ses acolytes (Yarrow Cheney) THE SECRET LIFE OF PETS qui suit les aventures de Max, un terrier très fidèle à sa maîtresse qui lui ramène un beau jour un chien errant qu’elle souhaite adopter.

Et à l’instar des deux DESPICABLE ME, ce nouveau film bénéficie d’une animation sans failles et d’une histoire plutôt sympa et très dynamique, le tout enrobant quelques observations très fines de nos fidèles compagnons qu’ils soient à quatre pattes ou non.

Bien évidemment, le sujet du film n’est pas nos animaux de compagnie mais plutôt les travers humains que l’on retrouve dans ces personnages largement anthropomorphiques, personnages qui permettent une empathie assez forte des spectateurs.

Le petit bémol à un tableau somme toute assez réussi réside dans un récit plus orienté sur différentes saynètes amusantes que sur un ensemble parfaitement cohérent mais THE SECRET LIFE OF PETS n’en reste pas moins un bon divertissement familial.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...