Equipe:
Durée: 148‘
Genre: Film d'action
Date de sortie: 29/07/2014
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Un peu après le premier raid sanglant dans l’immeuble de la mafia indonésienne, Rama se retrouve à nouveau confronté à la pieuvre de Jakarta. Mais cette fois, c’est sous couverture qu’il va infiltrer le syndicat pour découvrir quels sont les traitres au sein même de la police...

Notre critique:

En réalisant THE RAID: REDEMPTION, Gareth Evans, le scénariste et réalisateur, avoue que ce premier opus n’était qu’un RAID 2 en réduction, principalement à cause d’un budget trop réduit pour réaliser ce qu’il avait à l’esprit dès le départ.
Présenté en avant-première au Festival International du Film Fantastique de Bruxelles, THE RAID 2: BERANDAL, avec ses 2h30 de pellicule, est donc son rêve devenu réalité. Et il faut bien reconnaître que cette fois, Evans a mis le paquet sur ce qui faisait défaut dans le premier, multipliant les lieux de tournage pour donner corps à un script que l’on qualifiera de classique dans le genre ‘infiltration’.
Côté cascades et chorégraphies, rien à redire, l’inventivité de ce grand gaillard gallois amoureux inconditionnel de l’Asie, aidé par une pelleté d’acteurs virevoltant et sautant à qui mieux mieux (Iko Kuwais en tête), ne peut que satisfaire les plus exigeants d’entre nous. La violence, bien que rarement gratuite, est bien sûr omniprésente dans des combats homériques et sans concessions et limite le film à une audience fan du genre.
Globalement donc, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes du film d’action asiatique. Mais si le premier THE RAID était plutôt brute de pomme et ne jouait quasi pas sur l’enrobage, ce RAID 2 nous propose de temps à autre des scènes dialoguées, plus intimistes (si le mot peut s’appliquer ici) qui restent, malheureusement, très en-dessous de ce qu’a pu faire un John Woo dans la majorité de ses films, et qui tombent parfois à plat.
Cette restriction étant faite, THE RAID 2 reste un film sortant largement du lot dans son genre, tant par l’originalité de la mise en scène que par la qualité de ses chorégraphies!

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...