Equipe:
Durée: 112‘
Genre:
Date de sortie: 08/09/1998
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Aux abords d'une villle côtière d'Afrique du sud, un fugitif assassine un prêtre après que celui-ci lui ait fait des avances. Usurpant l'idendité de l'homme d'église, notre mystérieux quidam doit assumer toutes les conséquences inhérentes à cette supercherie tragique. Il trouvera face à lui la capitaine Mong, policier humain, et Valentine, un métis et bouc émissaire idéal...

Notre critique:

Le silence est d’or. Cette maxime propre au cinéma de Marion Hänsel joue, ici, quelque peu en sa défaveur. Certes, nous apprécions les mystères entourant certains personnages, et les non-dits sont d’autant plus agréables que le spectateur peut se faire son cinéma comme il l’entend. Mais trop is te veel! Et le cas de THE QUARRY (la carrière) est à marquer d’une pierre blanche. Rien, nous ne savons absolument rien de ce fugitif, ni d’où il vient, ni où il va, qu’est-ce qu’il fuit ou après quoi il court. Trop de questions pour trop peu de réponses, et c’est bien là que réside le défaut majeur d’une production ni inintéressante ni rébarbative. Mais le manque flagrant d’informations est beaucoup trop vaste, si bien que nous ne devons plus nous inventer notre cinéma mais le scénario, car une fuite à un ou à deux reste dans tous les cas une fuite. Le fait est qu’ici, elle n’est point palpitante.

A propos de l'auteur

Journaliste