Equipe: Alan Arkin, Mike Binder, Rebecca Miller, Robin Wright
Durée: 85‘
Genre: Drame
Date de sortie: 29/09/2009
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Herb Lee, éditeur célèbre, et son épouse ont déménagé dans le Connecticut. Au cours d'un dîner, les amis de Herb reconnaissent que Pippa, sa femme, est une énigme... Mais qui est vraiment Pippa?

Notre critique:

THE PRIVATE LIVES OF PIPPA LEE est avant tout une réflexion sur les choix dans l’existence d’une femme qui, de plutôt rebelle et conflictuelle, va peu à peu se glisser dans la peau de l’épouse parfaite jusqu’au jour où un événement la pousse à réfléchir sur cette perfection…

Film plutôt bavard et assez intellectuel, proche d’un climat à la Woody Allen, le film joue aussi sur un certain décalage humoristique entre les flashbacks sur la vie de Pippa et son existence actuelle. Enrichissant ainsi le propos par l’humour, la réalisatrice/scénariste/romancière Rebecca Miller propose une vision sensible et intuitive de ce qui fait la richesse d’un être humain: son passé, ses expériences et ses choix.

THE PRIVATE LIVES OF PIPPA LEE bénéficie bien sûr aussi d’une excellente Robin Wright Penn qui exprime sensibilité, douceur et instabilité dans un seul mouvement de tête et d’un Alan Arkin, oscarisé en 2007 pour LITTLE MISS SUNSHINE, qui donne beaucoup de force et de poids à son personnage de mari trompeur.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...