Titre français: Le Nouveau

Equipe:
Durée: 88‘
Genre:
Date de sortie: 30/07/2002
Cotation: * (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Dizzy Harrison est en dernière année au lycée où il est considéré comme le pauvre mec irrémédiable. Et puis, un jour, tout va basculer suite à un coup de "bol". Lors d'un cours passage en prison, Luther, un co-détenu, va l'initier à l'art de l'intimidation. Ensemble, ils transformeront Dizzy, le type nul, en Gil Harris, le tombeur de ces dames...

Notre critique:

D’apparence, THE NEW GUY n’est qu’une comédie post-ado libidineuse comme les américains en produisent treize à la douzaine. Mais tout compte fait et à y voir de plus près, la fiction d’Ed Decter l’est sans véritablement l’être! En clair, si ce film de collège piétine toujours avec allégresse dans les gags boueux et potaches, il a au moins le mérite de détourner les règles que le genre a autoproclamées. Ainsi notre « zéro » a un physique pas facile, mais un mental un peu plus élevé que la moyenne. Il finit même par s’en sortir plutôt bien jusqu’à éviter de se fondre dans le moule. Disons qu’il aurait plutôt tendance à inverser la vapeur. Voilà, une jolie nique aux stéréotypes made in MTV.

Ceci dit, ce n’est point pour cela qu’il faut se précipiter pour visionner ces quelques bobines qui s’oublient aussi vite qu’elles se laissent regarder. Et si le vrai plaisir n’est pas toujours là où l’on doit l’attendre (au sein même du oeuvre pardi!), l’apparition de personnalités plus ou moins connues (comme Tommy Lee, Gene Simmons, Henry Rollins, Tony Hawk, Vanilla Ice et quelques autres…) fait au moins agréablement passer le temps.

A propos de l'auteur

Journaliste