Equipe: Eden Campbell, Hannah R. Loyd, Ryan Spindell, Tristan Byon
Durée: 108‘
Genre: Film d’'horreur, Film fantastique
Date de sortie:
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Le monde n'est pas fait d'atomes, il est fait d'histoires. A Raven's End, un jeune garçon à vélo distribue des journaux à travers la ville avant de se rendre dans une dernière demeure, celle du funérarium...

 

Notre critique:

Présenté hors compétition au 28e Festival du Fantastique de Gérardmer, THE MORTUARY COLLECTION renoue avec la tradition des films à sketches, ici plus particulièrement orientés sur des contes macabres. On pense bien sûr aux différentes déclinaisons de Twilight Zone, TERROR TALES et à bien d’autres films qui s’y sont essayés…

Pour THE MORTUARY COLLECTION, la macabre se le dispute bien évidemment avec l’humour (noir de préférence) dans un cocktail qui frappe plutôt juste et qui se laisse voir avec beaucoup de plaisir. Que ce soit avec un homme qui se retrouve enceint ou un mari qui tente de se débarrasser du corps de sa femme, les sketches s’enchaînent avec comme fil conducteur un funérarium dont le patron a de bien étranges histoires à raconter à sa nouvelle engagée.

Dans le rôle du patron du funérarium, on retrouve Clancy Brown, méconnaissable, nous campe une sorte de sosie d’Angus Scrimm dans le cultissime PHANTASM de Don Coscarelli. On sent qu’il se fait plaisir avec ce mimétisme et ça se ressent magnifiquement dans les petits intermèdes entre les sketches dans le final…

Sur la thématique générale, tous les méfaits sont un jour punis, le film respecte une certaine morale tout en n’épargnant pas les flots d’hémoglobine. Les références sont bien entendu nombreuses et les retournements de situation vont du plus simple au plus compliqué jusqu’au sursaut final.

Et même si THE MORTUARY COLLECTION n’est pas le grand film d’horreur qui bouleversera le genre, il est plutôt divertissant et séduira les fans du genre autant que les amateurs éclairés.

 

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...