Titre français: Minuit dans l'univers

Equipe: David Oyelowo, Felicity Jones, George Clooney, Mark L. Smith
Durée: 118‘
Genre: Drame fantastique, Film de science-fiction
Date de sortie: 23/12/2020
Cotation: ** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Les occupants d'une base de donnée en Arctique décident de retourner à la civilisation suite à un grave problème qui touche le monde entier. Mais le professeur Augustine décide de rester, plus personne ne l'attend dans le reste du monde et en plus, il souffre d'un grave cancer...

 

Notre critique:

Si George – Nespresso- Clooney est bien connu comme acteur avec un peu moins de 100 films à son actif, un peu moins peut-être comme producteur engagé, il est aussi un réalisateur depuis 2002, réalisateur qui nous a proposé 6 films avec des sujets extrêmement différents qui montrent bien l’éclectisme de l’acteur/réalisateur.

THE MIDNIGHT SKY (en français, Minuit dans l’univers) est donc son septième film dans lequel il utilise la thématique de la science-fiction pour parler de l’éloignement, de la paternité et de la filiation. Adapté du roman ‘Good Morning, Midnight’ de Lily Brooks-Dalton, son dernier film derrière et devant la caméra rassemble toutes les caractéristiques propres à la SF des grands classiques, type SOLARIS, 2001 A SPACE ODYSSEY ou bien d’autres.

Le récit de THE MIDNIGHT SKY, jouant sur deux tableaux mélangeant terre et espace en alternance, dynamise une histoire qui est somme toute très statique et très introspective, à l’image des films dont il s’inspire. Tout le récit est construit sur les relations entre les personnages et la notion de S.F. passe quasi au second plan (ou en tout cas en toile de fond) sans que cela soit gênant d’ailleurs.

Et même si la lenteur du récit pourrait être gênante pour certains, ce n’est pas ce qui nuit le plus au film lui-même. THE MIDNIGHT SKY souffre en effet plus d’un mélange de réalisme et d’onirisme (visible à la fois dans les décors et dans le récit lui-même). Ce mélange est déstabilisant à plus d’un titre et rend le film moins homogène affaiblissant la partie la plus intéressante du film, i.e. les rapports inter-personnages.

Bien sûr le casting est  vraiment à la hauteur et rend heureusement crédible l’histoire dans son ensemble, ce qui fait que le spectateur passera de toutes façons un bon moment de fantaisie et de science-fiction!

 

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...