Equipe: Joaquin Phoenix, Paul Thomas Anderson, Philip Seymour Hoffman
Durée: 144‘
Genre: Drame
Date de sortie: 05/03/2013
Cotation: *** (cotations de « ooo » -restez chez vous- à « **** » -rdv de toute urgence au cinéma)

Si vous avez manqué le début:

Quelque part dans le Pacifique. Des marins sur une île tuent le temps à la fin de la guerre 40-45.
Quelques temps plus tard, alors qu'il est démobilisé, Freddie Quell passe une série de tests psychologiques et se retrouve en traitement psychiatrique avant de réintégrer la vie civile.

Notre critique:

Toutes les guerres ont généré leur lot de soldats incapables de réintégrer une vie normale, des hommes qui souvent se sentaient incapables de reprendre une vie sociale normale. De RAMBO à THE HURT LOCKER en passant par BROTHERS ou la série HOMELAND, beaucoup de réalisateurs et de scénaristes se sont emparés du sujet à des degrés divers et avec plus ou moins de talent.
Avec le brillantissime réalisateur-auteur de MAGNOLIA ou THERE WILL BE BLOOD, Paul Thomas Anderson, il ne fallait pas s’attendre à ce que THE MASTER soit un film conventionnel sur un gars qui a perdu la boule pendant la guerre.
Bien au contraire, Anderson se plaît à glisser ce personnage déstabilisé (encore une fois fabuleusement interprété par Joaquin Phoenix) entre les mains d’un ‘maître’ (remarquable Philip Seymour Hoffman) qui n’est autre qu’un mystique chef de secte défendant une cause pseudo-scientifique. Ces deux personnages vont, dans l’affrontement et la complémentarité, se servir l’un de l’autre consciemment ou inconsciemment.
Et la force de THE MASTER réside bien sûr dans cette confrontation mais aussi dans la volonté de Paul Thomas Anderson d’éviter soigneusement de glisser toute métaphore dans un récit qui se suffit à lui-même. Il ne faut donc pas voir dans THE MASTER l’illustration de quelque chose mais bien une tranche de vie qui voit des personnages se croiser pour le meilleur et souvent pour le pire, un peu comme si ce film était en quelque sorte le miroir du sujet de THERE WILL BE BLOOD transposé dans une autre époque.

Vous aimerez peut-être:

A propos de l'auteur

Eric Van Cutsem
Rédacteur en chef/Journaliste

Journaliste indépendant dès 1989 qui, depuis cette époque, se pose toujours la question de savoir si il est journaliste, informaticien, biologiste ou ... extra-terrestre. Peut–être un peu tout ça pensent certains...